Une seule commune pour Le Conquet – Plougonvelin – Trébabu ?

quarto2La baisse des dotations communales et la création de «communes nouvelles»

Le budget de la France est en déficit, depuis 1975, avec deux grands pics (en % du PIB) -6.5% (1993) et -7.5% (2009). Les critères de Maastricht 1992 n’ont été respectés que 7 fois en 22 ans d’existence. Cet état est connu de tous nos gouvernements et, sans prendre parti pour tel ou tel gouvernement, la baisse des déficits est devenue une nécessité dans un monde ou les géants asiatiques ont un énorme pouvoir économique.

La décision de baisser les dotations des collectivités, annoncée depuis 2012, est maintenant une réalité ; nous ne pouvons plus reculer ; faut-il s’en offusquer? Sûrement non, car ce n’est qu’une mesure d’économie parmi d’autres qui sont encore plus restrictives. Nous savons tous que c’est en période de pénurie que nous chassons les « gaspi » et que nous sommes les plus inventifs.

Alors, laissons courir notre imagination et utilisons au mieux les mesures législatives pour nous en sortir. Une des mesures phares qui accompagne la baisse des dotations communales est le bonus de création de commune nouvelle. En 2014, la France est le pays possédant le plus de communes au monde (36 000).

Qu’est-ce qu’une commune nouvelle?

La loi sur la Réforme des Collectivités Territoriales (RCT) du 16 décembre 2010 a instauré un nouveau dispositif de fusion de communes permettant aux communes de proximité de se regrouper pour former une nouvelle commune. L’église a déjà, par manque de prêtres, regroupé ses paroisses ; ainsi, l’état devant une situation de rareté d’argent ne fait que donner aux communes la possibilité de se regrouper.

Des communes ont saisi cette opportunité pour redessiner le périmètre d’une nouvelle commune. Est-ce une opportunité pour notre commune? La question mérite d’être posée?

Nos communes de proximité avec lesquelles nous entretenons des relations privilégiées sont Le Conquet et Trébabu, des conventions existent déjà entre nous.

Constat : Plougonvelin est très bien équipée en équipements de services à la population: piscine, centre culturel, cinéma, terrains de foot, gymnase… Ce niveau d’équipements correspond à une commune d’au moins 7000 habitants, or nous ne sommes que 3800.

Et, si nous redessinons le périmètre de ces trois communes, Plougonvelin : 18,69km², 3828 hab ; Le Conquet : 8,45km², 2688 hab ; Trébabu : 4,36km², 353 hab ; soit une superficie de 31,5 km², et un total de 6869 habitants (chiffres INSEE de 2012), la démographie est à un niveau confortable.

Nos paroisses sont déjà réunies, nous partageons tous le même recteur, il n’y a pas de motif pour une guerre de clochers.

Nos populations partagent les lieux de promenade, les sites naturels, et fréquentent les mêmes associations… ; les équipements publics ne sont pas partagés.

Se regrouper, c’est être plus fort dans tous les domaines : économiques, sociaux, environnementaux…

Quels seraient les bénéfices pour la population?

  • Une superficie plus étendue terrestre et maritime,

  • Un nombre d’équipements plus importants dont l’utilisation est à optimiser à terme,

  • Un patrimoine plus important et souvent complémentaire

  • Un port et une grande zone de mouillages,

  • Une qualité environnementale accrue avec un nombre de sites protégés plus important.

  • Des plages et industries touristiques complémentaires.

  • Une grande complémentarité en termes de commerces et autres services

  • Une meilleure utilisation des équipements communaux, sans restrictions.

  • Une économie des moyens administratifs à terme

Conséquences : une meilleure utilisation et fréquentation des équipements publics, une source potentielle d’économie de l’argent public en termes de fonctionnement et d’investissement.

Il y a sûrement des inconvénients, avec un territoire plus grand à administrer, des impôts et pratiques à harmoniser sur 12 ans, mais notre devoir est de lancer ce débat. Car ceci repose sur la seule volonté des élus et des populations concernés. Nous payons des impôts et nous souhaitons les utiliser le plus efficacement. Il y a aussi le poids historique de ces trois communes, ce qui sera le plus difficile à vaincre.

La procédure est connue et appliquée; il y a des échéances pour pouvoir bénéficier des avantages notamment le maintien des dotations voire leur augmentation pendant les trois premières années.

Si ce projet voit le jour, il y aura une seule commune avec un seul maire et deux communes déléguées avec leurs maires délégués.

Il appartient aux élus de se concerter pour lancer une étude financière et sociale, à la population d’en débattre et de saisir ou non cette opportunité.

Un beau projet de solidarité pour nos trois communes, apportez vos idées !

Le débat est lancé !

2 Responses to “Une seule commune pour Le Conquet – Plougonvelin – Trébabu ?

  • je suis complètement pour

  • C’est un sujet qui peut faire peur aux élus en place si cette politique conduit à la diminution de leur nombre… le débat peut paraître non prioritaire aux yeux de certains… Mais justement, le débat est lancé comme le dit l’article et c’est en recensant les différents points (positif comme négatif) que l’on peut faire avancer sereinement le débat en tachant de laisser l’orgueil loin des préoccupations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com