Skate-park : Quand la vidéo protection ne suffit plus à protéger l’enceinte ?

Du nouveau dans l’aménagement du skate-park !!!

ccommons-Sk8rs.PennQuarter.NW.WDC.21sep08-Sk8rs.PennQuarter.NW.WDC.21sep08Il a fallu les protestations de 25 familles (Le Télégramme du 2 octobre n’en a compté que 5) et l’insistance du préfet pour faire prendre conscience au maire de cette erreur d’implantation. Amateurisme ou simple naïveté ?

Dans notre dernier article du 12 septembre 2015, nous interrogions la municipalité sur deux sujets :

  1. Comment faire respecter les horaires d’utilisation de cet équipement non clos ?
  2. Comment réduire les nuisances sonores de cette installation ?

Après un mois d’utilisation (ouverture depuis le 13 août), la municipalité n’a pu que constater les nuisances apportées par cet équipement, à proximité immédiate des habitations. A notre grande surprise, mercredi 24 septembre, une entreprise installait une clôture grillagée pour limiter l’accès au skate-park. Cependant le maire continue d’ignorer les demandes des riverains, qui subissent tous les jours le niveau élevé des nuisances sonores, nuisances qui augmenteront encore en fonction de la fréquentation du parc (voir le Télégramme du 29 septembre).

Si ce premier geste vise à faire respecter les heures d’utilisation (ouverture tous les jours, dimanche inclus) de cet équipement (à voir dans la pratique…), cette clôture entraîne un financement supplémentaire et un coût d’exploitation imprévu, car il faudra du personnel communal (peut-être notre nouveau brigadier de police ???) pour assurer quotidiennement l’ouverture et la fermeture de la porte d’accès (1). Nous constations la semaine dernière que cette porte était constamment ouverte, à quoi sert la clôture ? A peine installée, elle est déjà difficile à gérer !!!

Nous attendons les mesures que prendra la municipalité pour réduire ces nuisances sonores?

Comme d’habitude, ni la commission des travaux, ni le conseil municipal n’ont été informés des solutions envisagées!!!

Nous ne pouvons affirmer aujourd’hui que la tranquillité des voisins sera enfin respectée. « Le plaisir des uns ne doit pas se faire au détriment de la santé des autres ».

Comme nous l’annoncions, la vidéo protection mise en place ne pouvait pas répondre à cette question. Cet équipement, implanté sur l’ancien terrain de tennis pour réaliser des économies (gain annoncé de 10 000 €) se révèlera-t-il en final très onéreux ?? Nous attendons avec intérêt le bilan financier (investissement et fonctionnement) de cette opération qui devait coûter 28 100 €.

Il est courant de se plaindre des baisses de dotations de l’état. Après une importante augmentation de nos impôts locaux en 2014 (7,56%), nous constatons que l’argent public est encore une fois gaspillé!!!

Voir nos précédents articles des 18 juin et 12 septembre 2015 :

A suivre avec intérêt…..

(1) Heures d’ouverture selon l’arrêté du maire du 10/08/2015 :

Du 15 octobre au 15 mars : de 10H00 à 18H00

Du 16 mars au 14 octobre : de 10H00 à 19H00

Le dimanche : de 14H00 à 18H00

3 Responses to “Skate-park : Quand la vidéo protection ne suffit plus à protéger l’enceinte ?

  • Israël , tu cites, je reprends ta phrase : « Il a fallu les protestations de 25 familles (Le Télégramme du 2 octobre n’en a compté que 5)  »
    Une précision pour ta gouverne : un mail d’un collectif de 9 personnes, appartenant à cinq foyers, est arrivé à la rédaction du TELEGRAMME pour protester contre les nuisances du skate-park, et non 25 comme tu le prétends. Renseigne toi avant d’écrire ce genre de chose qui n’est pas l.

    • Bonjour Michèle,
      Pour ta gouverne, je ne connais pas le mail du collectif de 9 personnes qui je suppose est parvenu à la rédaction avant le 2 octobre.
      Je tiens à te rappeler que je suis intervenu lors du conseil municipal du 8 Juin faisant état d’une pétition de 25 familles envoyée au Préfet le 5 mai 2015 mettant en copie le maire, J.Y.Le Borgne et moi même. Je dispose de la liste des signataires que je peux éventuellement te communiquer. Tu aurais pu te renseigner auprès des familles dès mon intervention au lieu d’attendre qu’un collectif de 9 personnes (5 familles) intervienne auprès de la rédaction. Cordiales salutations.

  • je trouve dommage pour une correspondante de presse de sur-réagir sans s’être préalablement renseigné auprès du chef de file de l’opposition (Israël Bacor) qui était intervenu en séance du conseil municipal pour préciser le nombre exact de familles concerné à savoir 25 et non 5…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com