Quand notre édile godille à contre-courant

Télégramme Dimanche 3 mai : « FISCALITE LOCALE : SAGESSE BRETONNE » -(page 3 : seulement 8 communes sur 50 ont augmenté leurs taxes)

impots-plougonvelinLa majorité des pays européens applique une réduction des dépenses publiques et des prélèvements obligatoires. Notre municipalité a décidé de faire l’inverse !!! Ignorant la crise mondiale, elle augmente considérablement les dépenses de fonctionnement et les impôts (+7,56% dès 2014). Distribuer sans compter met en danger notre équilibre budgétaire, donc nos impôts : nul ne voudra perdre ses avantages acquis!

Nous avons non seulement contesté cette mesure radicale d’augmentation massive des impôts, véritable coup politique, mais démontré son inutilité qui s’est confirmée lors du résultat des comptes 2014. Les justifications comptables du maire se sont toutes avérées fausses, au bout d’un an de gestion municipale. Et en 2015, lors de la présentation du budget, le maire a prévu une baisse des dotations de l’État de 10%, en réalité elle ne sera que de 2,5% (source : Dotations 2015 aux Collectivités Locales).

A ce jour, le maire s’est contenté de terminer les projets déjà initialisés par notre équipe (rénovation de Bertheaume, Rond-point de Toul Ibil, rénovation cantine et Keraudy, le Plan Local d’Urbanisme, acquisition par la commune des nouveaux corps-morts).

Quelques décisions malheureuses de ces derniers mois: élagage gratuit des talus privés, installation des poubelles sur la place du marché proche des stands alimentaires, non-participation au concours des maisons fleuries, abandon de Bourg et Bourg et Ratatam, éparpillement des sites de la fête de la musique, suppression du bal du 14 juillet 2014, négociation catastrophique des jeux de plage d’été du Trez-Hir (84,5% de déficit), augmentation inconsidérée des frais de personnel (+5%), dé-municipalisation de la gestion des mouillages, lancement de la procédure de privatisation de la piscine qui entraînera une augmentation des charges de la commune, non distribution du bulletin communal dans les foyers, division par deux de la communication de l’opposition.

Le maire va pouvoir entamer ses projets de prestige et de clientélisme en bénéficiant d’une cagnotte de 1 148 000 € obtenus par la municipalité précédente au titre de remboursement des préjudices (Keraudy et Piscine). A cette somme, se rajouteront les 982 986 € d’impôts supplémentaires pour la durée du mandat actuel.

Nous maintiendrons notre vigilance sur l’utilisation de l’argent public dans le strict respect des besoins et dans l’égalité de traitement de tous ses habitants.

Bonnes vacances à tous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com