Le Conseil Municipal, une obligation démocratique. Est-ce une corvée pour la majorité ?

Nous sommes toujours effarés devant le nombre d’erreurs dans les délibérations présentées lors des séances de conseils. Les adjoints sont-ils fatigués par leurs tâches? A entendre les commentaires, ils sont débordés et exténués !!!

Et pourtant !

  • ils ont moins de compétences à gérer, voir http://israel-bacor.fr/2017-annee-de-changements/; beaucoup de compétences sont transférées à Iroise Communauté,
  • aucun gros contentieux à gérer, le boulot a été fait pour Keraudy et Trez IROISE par l’ancienne municipalité,
  • plus de piscine à gérer (la majorité a privatisé la gestion depuis 01/01/2017),
  • plus d’office de tourisme à gérer (compétence transférée depuis 1/01/2017),

..

Sans compter qu’ils sont rarement présents sur la commune, sauf pour les manifestations ; est-ce logique? Pourquoi ne pas diminuer le nombre d’adjoints et conseillers délégués, cela ferait des économies substantielles pour la commune ?

Exemples : Conseil municipal du 16 octobre 2017

Une délibération est de nouveau au conseil : le nom du notaire a été oublié dans la délibération précédente. Étourderie, maladresse ou nonchalance ?

Une autre délibération, concernant la cession gratuite de la voirie et espaces verts du lotissement le GRAND LARGE, revient à l’ordre du jour : une parcelle avait été oubliée lors de la précédente version. De plus, la nouvelle version comporte une erreur de taille, les frais de vente étaient mis sur le dos des propriétaires. Devant notre étonnement, le maire a accepté de modifier cette clause pour les mettre à la charge de la commune. Suite à la prochaine version…

Rappelons que l’opposition a le droit de refuser les délibérations comportant de telles erreurs, nous ne le faisons pas pour éviter de bloquer les activités communales.

Qui vérifie et contrôle les délibérations présentées en conseil municipal ? Normalement, c’est de la responsabilité du maire, président de la séance, et de l’adjoint en charge du dossier, le rapporteur.

Que font les autres conseillers municipaux de la majorité, exercent-ils leur pouvoir de contrôle démocratique? A priori rien, ils sont toujours aussi muets sur les dossiers !

Autre mesure, l’arrêt des TAP’s à l’école publique. En règle générale et dans toute collectivité démocratique, seul le Conseil Municipal peut annuler ce qu’il a mis en place. Là rien ! En réponse à une question de l’opposition, nous apprenons que la décision a été prise sans avis de la commission école et bien évidemment sans aucun avis du conseil municipal, le dernier étant le 24 juillet dernier! L’adjointe rappelle qu’elle a toujours été contre les TAP’s, qu’en 2017 cela a coûté 25 000€ à la commune et surtout, que cela demande beaucoup trop de travail !!! N’y aurait-t-il pas d’autres activités plus onéreuses et que l’on maintient ! Quelle que soit la volonté du maire et de sa municipalité, le minimum de respect démocratique reste l’information des conseillers municipaux et/ou commissions municipales.

Ce sont là des pratiques qui relèvent d’un autoritarisme dépassé; faute d’autorité, sommes-nous à l’ère d’une démocratie abusive ? Les Plougonvelinois, aspirent-ils à un tel fonctionnement antidémocratique de leur commune ?

Le PAYS DE BREST a récemment organisé sa journée d’information sur le SCOT aux élus, à KERAUDY. Le maire était absent, les adjoints aussi, le président de Iroise Communauté a dû faire le mot d’accueil! Évidemment, les conseillers de l’opposition n’étaient pas informés de la réunion. Dommage qu’aucun représentant de la commune ne s’est manifesté pour accueillir le pays de BREST !

En tout cas l’image de la commune en a pris un bon coup…

2 Responses to “Le Conseil Municipal, une obligation démocratique. Est-ce une corvée pour la majorité ?

  • Tout à fait d’accord avec vous : un autoritarisme
    dépassé et une démocratie abusive.

    Il est temps que ça s’arrête.

  • A part un succint petit article dans la presse ne refletant pas les deliberations du conseil municipal, la loi du silence plane sur la ville de plougonvelin. Faut-il avoir recours au web, pour denoncer certaines choses et qu’ensuite la mairie reagisse? Des adjoints sont injoignables. Faut-il remettre en place les correspondants de quartiers?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com