La CCPI, un élément incontournable dans la réorganisation de nos communes

Logo-CCPIAujourd’hui les décisions économiques, boursières et financières se font à la vitesse du millième de seconde, or la réactivité de nos collectivités est de l’ordre de 3 ans, voire même de la durée du mandat. Tous les élus reconnaissent la réactivité des PME, TPE, qui ont une gouvernance simplifiée, une ou quelques personnes décident de l’orientation et de la marche de ces entreprises. Il est temps de ramener le cycle de nos décisions à un rythme plus proche de celui de notre monde moderne: l’heure du numérique. Pour cela il faut revoir sa gouvernance – attention ce n’est pas une critique contre l’équipe dirigeante- c’est une contribution à la réflexion d’une nouvelle gouvernance.
Notre communauté, rassemblant 20 communes est très riche. Elle pourrait prendre plus d’initiatives économiques pour le bien de sa population. Or son mode de gouvernance est lourd voire très lourd. Exemple : pour faire la cartographie des zones artisanales communales, (il n’y en a qu’une petite dizaine), la mission dure depuis au moins 4 ans, toujours rien à l’horizon !
Reconnaissons qu’il est plus difficile de décider à 20 qu’à 10 et avec une disparité aussi grande entre nos communes. Sommes-nous trop ‘gros ‘? C’est notre force et notre richesse. Devons-nous nous séparer de certaines communes? Je ne le pense pas ce serait un gâchis! Même si les décisions sont longues à prendre, nous avons appris à travailler ensemble.
Lançons le débat sur une autre organisation de gouvernance pour la rendre plus efficace.
Imaginons un objectif communautaire : réduire par deux le nombre de communes membres, la CCPI à 10 Communes.. Il ne s’agit pas de se séparer de 10 communes, mais de redessiner nos contours pour en faire 10. Nous avons une grande chance à exploiter: la loi sur les communes nouvelles leur permet de se regrouper à leur initiative. Nous savons tous pertinemment que les communes devront transférer plus de compétences à la CCPI. L’objectif n’est pas d’obliger les communes à se regrouper, mais de définir les critères les plus propices à leur regroupement. Critères pouvant être débattus: poids démographique, poids des richesses et des investissements, proximité, complémentarité des équipements, structures économiques…
Depuis les dernières élections de 2014 les délégués communautaires sont maintenant élus, un beau sujet de réflexion qui déterminerait à terme notre dynamisme. La CCPI a toutes les ressources intellectuelles pour lancer ce débat ; c’est une question de volonté politique. Même si aujourd’hui toutes les communes prennent conscience de l’importance de partager plus, de se regrouper encore plus, la CCPI, premier niveau de gouvernance au-dessus des communes, peut et doit participer à ce grand débat d’orientation.
C’est dans la difficulté et dans la rareté de nos ressources financières que nous deviendrons plus créatifs. Alors, la CCPI pourrait-elle devenir une source d’inspiration pour aider nos communes à franchir ce cap? Bien sûr il y aura des freins à desserrer, c’est là, tout l’intérêt de la discussion !
Suite de l’article sur les communes nouvelles du 17 mars 2015, toujours disponible sur notre site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com