Histoire de plots et d’écluses…

… Ou l’art de dé-tricoter puis de re-tricoter…

P1130351En Juin 2013, la municipalité soucieuse de la sécurité de ses habitants, avait décidé l’installation de zones de circulation à vitesse limitée dans les secteurs à forte dangerosité, fréquentées simultanément par les voitures, les cyclistes et les piétons (enfants, personnes âgées, …). Le Bourg et le Trez-Hir furent retenus pour la densité des commerces, services administratifs et écoles ; ce choix avait un double avantage : protéger les piétons et inciter à la fréquentation des commerces.

L’expérience montre que seules les mesures coercitives du type chicanes sont efficaces contre la vitesse excessive de certains automobilistes. Pour cela, des plots mobiles avaient été installés, à titre expérimental, à l’entrée et à la sortie des zones concernées. La municipalité, en particulier l’adjoint aux travaux, avait organisé de nombreuses réunions publiques, et le bulletin communal, alors distribué dans toutes les boites aux lettres, informait la population de la démarche.

L’opposition de l’époque n’avait cessé de critiquer cette mesure et, au lendemain de son élection, en avril 2014, a supprimé ces plots sans aucune explication. Par voie de conséquence la vitesse des automobiles dans les zones dangereuses n’est plus limitée. L’habitude acquise par les piétons et automobilistes dans ces zones a été tout simplement perdue à cause d’une mesure électorale simpliste et irréfléchie. Les plots ont été stockés au service technique : «  faire et défaire c’est toujours travailler » sans se soucier des finances communales.

Un an plus tard, nous apprenons que le maire projette l’aménagement d’une « écluse » rue St Yves, pour sécuriser les abords des commerces. Au cours du mois d’août, les chicanes avec circulation alternée, ont été installées. Mais, là où le bât blesse, c’est quand on voit que ces chicanes se trouvent à environ 500 mètres des deux zones commerciales de la commune. Cherchez l’erreur ! En dehors des zones de chicane, ces écluses n’apportent aucune amélioration de la sécurité pour les personnes fréquentant les commerces du bourg et du Trez-hir. Alors à quoi servent-elles ? Encore une décision irréfléchie et inefficace pour la protection de la population !!!

Cette façon d’agir de la nouvelle équipe municipale est d’autant plus surprenante que l’on imagine le coût de ces modifications inutiles : du gaspillage de l’argent public qui aurait pu être facilement évité …

3 Responses to “Histoire de plots et d’écluses…

  • Qui plus est que dans le sens montant on est d’abord prioritaire puis 50m plus loin plus prioritaire , allez comprendre ??? -> bouchons cet été !

  • C’est une vraie pollution visuelle, qui plus est, dangereuse et sans aucune utilité ! Combien de temps devrons-nous supporter cette rue en chantier ?

  • Bonjour,

    effectivement la logique de l’emplacement choisi pose vraiment question… Pourquoi là Et pourquoi deux à suivre avec inversion des priorités ? Le risque que j’y vois étant, lorsqu’on voit arriver une véhicule au loin, d’accélérer pour pouvoir passer ce tronçon tranquillement, donc une hausse de la vitesse au lieu de l’effet voulu… Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com