Ecole privée, Equité?

5ème question : Nicole Delcourt : participation financière de la commune au fonctionnement de l’école privée. Si votre équipe est élue quelle sera la part de financement et y aura-t-il parité entre les 2 écoles.

I.BACOR : C’est une question qui revient à chaque campagne électorale, je ne sais pas pourquoi ! je pense qu’il y a une bonne partie de la population qui connaît mon engagement et mon sérieux dans ce domaine. J’en vois quelques-uns dans la salle et il y a une bonne partie qui est médisante ou  qui ne sait pas. Il m’a été rapporté que dans un récent discours à l’école privée en début d’année, on aurait laissé entendre qu’il y a eu une égalité de traitement retrouvée depuis le dernier mandat. Cette histoire de sous-entendus, j’en ai un peu marre ; L’école privée est sous un contrat d’association régi par la loi. Cette question est « tordue », on me fait passer pour l’ennemi de l’école privée,  certains d’entre vous le savent; si vous regardez l’histoire de la commune, l’école privée, école des anges dont le Président est là ce soir, était en haut et moi j’étais en bas en tant que président des parents d’élève de l’école publique «école du diable ». Quand j’étais adjoint aux finances et premier adjoint, j’ai validé le transfert de l’école Sacré Coeur, ouvrez bien vos oreilles et répétez le. J’ai aussi validé la garantie financière des emprunts pour que l’école privée puisse déménager et s’installer là où elle est actuellement. J’ai aussi soutenu la création d’une crèche communale pour les deux écoles, car je vous rappelle que c’est l’école publique  qui avait démarré cette activité et permis aux enfants des 2 écoles de bénéficier d’une crèche commune. Je peux aussi vous dire que, pendant deux ans, j’ai passé tous mes samedis à apprendre aux enfants de l’école privée à s’initier à l’informatique. Je pense que beaucoup de ceux qui colportent ce type d’arguments l’ont tout simplement oublié.

J’ai là une délibération de 2015, donc sous le mandat actuel, car je me doutais bien qu’on allait me reposer cette question. Elle retrace la situation des subventions des années 2010 à 2014, donc sous mon mandat : la moyenne du coût d’un élève de l’école publique en 2010  : 535.88 euros pour l’école publique et la somme versée à l’école privée : 535.88 euros. En 2011 : 556.66 pour l’école publique, 556.66 pour l’école privée ; en 2012 : 566.76, même pour l’école privée ; en 2013 et en 2014 pas un centime de différence! Il faut donc arrêter ces mensonges. Je n’ai jamais privilégié une école par rapport à l’autre, j’ai toujours tenu à ce que l’équité soit respectée. Certains ne savent pas lire les documents et regardent le montant global affecté à l’école privée, mais le montant est fonction du nombre d’élèves. Même si le montant par élève est le même, il varie d’une année sur l’autre en fonction du nombre d’élèves ; ce qui fait qu’on m’a accusé en 2011 d’avoir baissé la subvention de l’école privée, or le nombre d’élève avait diminué de 139 à 130.

Donc ce que je veux dire c’est qu’avant de dire et d’écrire n’importe quoi il faut prendre la peine d’aller chercher et lire les documents officiels. Merci pour la question.

P.S: Excusez moi de ne pas pouvoir publier les réponses des 4 autres personnes qui m’ont interrogé, ceci pour des problèmes techniques et le respect des horaires de la fin de la campagne électorale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com