Droit de réponse envoyé au Télégramme de Brest

droit-reponseSuite à l’article paru sur le Télégramme de samedi 12 avril sur Plougonvelin en rubrique locale, intitulé Conseil. Vote des élus et point du maire, j’ai tenu à exercer mon droit de réponse de façon à rétablir la vérité.

 

Monsieur le maire déclare que le budget provisoire de la TREZIROISE, validé par Monsieur le Percepteur, n’a pas été voté en équilibre le 6 Février dernier. Monsieur Gouerec, comme d’habitude, avait saisi Monsieur le Sous-Préfet en lui demandant de rejeter ce budget pour motif d’illégalité.

Nous avons toujours répété au cours du Conseil Municipal qu’il appartiendrait à la nouvelle équipe issue des élections de décider en matière d’emprunt et de subventions. Après vérification, aucune réponse de la Sous-Préfecture n’est parvenue en mairie, est-ce une fausse déclaration de Monsieur Gouerec? Nous exigeons une preuve lors du prochain Conseil Municipal.

La campagne électorale est terminée, il appartient désormais à M. Gouérec d’endosser l’habit du maire et de trouver des solutions aux problèmes de la commune. Il découvre une situation économique tendue, c’est bien pour cela que, contrairement à lui, nous n’avions pas proposé aux Plougonvelinois, un catalogue de projets irréalisables. Il a beaucoup promis, cherche-t-il déjà une excuse pour ne pas réaliser son programme? Allons un peu de courage ! La municipalité sortante ne s’est jamais défaussée, malgré les casseroles multiples et contentieux laissés en 2008 par la municipalité précédente, dont Monsieur Gouérec était le 1er adjoint.

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com