Dissolution du Syndicat mixte Saint Mathieu

Le Syndicat mixte a été créé en 1997 pour aménager et protéger le site de Saint Mathieu, son objectif est de restaurer cet espace, il ne possède donc aucune activité de gestion. Seul le financement des investissements liés à la rénovation historique du site est à la charge du syndicat mixte et chaque collectivité membre assure sa quote-part. Il est composé des collectivités suivantes : Conseil Départemental du Finistère : 45%, Brest Métropole Océane : 15%, Iroise Communauté (ex Communautés des Communes du Pays d’Iroise) CCPI : 20%, Plougonvelin 15%, Le Conquet 5%.

Les associations utilisatrices, notamment  les Amis de Saint Mathieu (Musée) et l’Association aux Marins (Esplanade et Cénotaphe) sont liées au Syndicat Mixte par des conventions d’utilisation.

La CCPI gère déjà le phare et assure l’entretien d’une partie des espaces verts dans le cadre d’une convention. Notre commune conserve son pouvoir de police sur l’ensemble du site et entretient le reste des équipements et espaces.

Lors du conseil municipal du 3 avril dernier, le maire nous a informés de la dissolution du syndicat à la fin de cette année. En effet, suite à l’application de la loi NOTRE, les syndicats seront amenés à disparaitre, (voir notre article http://israel-bacor.fr/2017-annee-de-changements/ ). Le Conseil Départemental, majoritaire dans le syndicat, a fortement favorisé cette dissolution, afin de se recentrer sur ses compétences.

Au 1er janvier 2018, c’est donc la CCPI qui se substituera au syndicat mixte. L’accord conclu entre les collectivités adhérentes est simple ; chaque collectivité conserve la part de la dette liée à l’investissement. La dette actuelle d’environ 1 500 000€ devrait s’éteindre totalement vers 2032. La quote-part annuelle de la commune pour le remboursement de cette dette est de 12 000€.

Lors du dernier mandat, d’importants travaux de rénovation ont été entamés, notamment : rénovation des murs des deux enclos, construction des toilettes, rénovation du calvaire, esplanade… Nous regrettons que la fin des travaux (toilettes et murs du petit enclos) ait trainé en longueur, peut-être tout simplement par manque de motivation du nouveau conseil syndical !!!

Par ailleurs, les poutres structurelles des toilettes présentent des traces d’oxydation; gageons que les recours ont été lancés auprès des entreprises concernées pour réparation. Une situation visible depuis bientôt quatre ans !!!

La tempête Zeus a fait des dégâts, environ 50 mètres de mur à refaire. Depuis son élection en 2014 le président du syndicat, notre maire, n’a jamais informé le conseil municipal des actions menées au niveau du syndicat, alors que nous disposons de 2 membres au conseil syndical : le maire et son adjoint aux travaux. Une volonté de silence et de non-transparence entoure ce syndicat qui est devenu muet depuis 2014. Pourtant les Plougonvelinois sont très attachés à l’avenir de ce site grandiose.

L’implantation récente des ganivelles, notamment le long de la chapelle défigure le site. Au vu du niveau de protection du site par les Bâtiments de France, il est étonnant qu’une telle implantation ait été validée. Espérons que ce ne soit que provisoire et que le maire en tant que président du Syndicat Mixte saura œuvrer auprès de la CCPI pour la mise en place d’une protection plus harmonieuse.

Désormais, l’aménagement du site de Saint Mathieu échappera aussi à la commune ! L’avenir du premier site touristique du Pays d’Iroise, avec plus de 200 000 visiteurs annuels sera entre les mains de la CCPI. Espérons que la commune saura défendre vigoureusement l’intérêt de notre site.

 

_______

Télécharger ce texte au format pdf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com