Création d’un skate park à Tremeur : 25 familles protestent

ccommons-Stuartbermingham-FrontsiderockL’installation d’un SKATE PARK ne s’improvise pas, il existe une réglementation AFNOR NF EN 14974+A1. 3R SKATEPARKS™ propose l’accompagnement d’une telle démarche et précise : «  pour des questions de bon voisinage, veillez à ce que votre skate park soit au minimum à plus de 100 à 150 mètres des habitations, en particulier, si le terrain se trouve à proximité d’un bâtiment, d’une salle de sport ou toute habitation ; et oui ! Même avec les techniques d’insonorisation, vous n’empêcherez pas les jeunes de discuter. Concrètement, la pratique crée la venue d’autres personnes souvent non pratiquantes qui contribuent à la création de nuisances sonores involontaires (scooters, nuisance verbale…) ».   

Par ailleurs, l’Art. R. 1334-31. du code de santé publique précise qu’aucun bruit particulier ne doit, par sa durée, sa répétition ou son intensité, porter atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de l’homme, dans un lieu public ou privé…. Le maire est garant de l’application du code de santé publique.

La municipalité crée le SKATE PARK, près des salles omnisports de Tremeur, à l’emplacement du terrain de tennis, à moins de 10 m des premières habitations.

25 familles situées dans un rayon de 100 mètres de l’installation ont fait parvenir une pétition au préfet, protestant contre l’absence d’information de la municipalité sur ce projet.

Suite à cette pétition, nous sommes intervenus lors du conseil municipal du 8 Juin 2015, pour demander des précisions au maire. Nous avons découvert, comme les habitants, que les travaux avaient démarré sans aucune information en commission travaux et qu’ils vont se poursuivre dans la semaine du 8 Juin. Le skate park devrait être opérationnel en Septembre. Aucune étude d’impact n’a été réalisée pour l’installation de cet équipement. Le maire a précisé que le terrain ne serait pas clôturé mais qu’il y aurait des plages horaires d’utilisation et des caméras de vidéo protection sur le lieu.

Certes la municipalité a opté pour un skate park en béton, le moins sonore d’après l’organisme SPAUSA (63 décibels en mesure basse et 72 en mesure haute). Ce niveau sonore reste cependant très élevé et surtout ne tient pas compte des nuisances associées (scooters, cris etc.).

La municipalité a choisi la solution la moins chère à ce stade mais prend le risque de travaux plus coûteux si elle souhaite respecter le bien-être des riverains.

Nous demandons constamment que les travaux soient étudiés en commission avant leur démarrage, pour éviter une telle situation. Une concertation avec les riverains aurait permis d’éviter les mécontentements actuels.

Nous regrettons ces méthodes et réclamons une étude d’impact de cet équipement afin que toutes les personnes concernées soient correctement informées avant de mettre cet équipement à la disposition du public. A ce stade, nous soutenons les riverains dans leur juste revendication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com